Skip to content

Comment et pourquoi moucher les enfants ?

Comment et pourquoi moucher les enfants ? published on 13 commentaires sur Comment et pourquoi moucher les enfants ?

Lorsque l’été s’achève, les nez qui coulent refont surface, entraînant derrière eux la toux et les otites. Mais pas seulement. Un nez qui coule, mal mouché, va également entraîner tout un système de réactions en chaîne :
pyramide nez bouché

C’est pour ces différentes raisons, qu’en tant qu’orthophoniste, j’estime que le mouchage des enfants doit s’inscrire parmi les missions premières en éducation précoce.

Dernièrement, j’ai interrogé autour de moi sur les différentes techniques adoptées pour moucher les tout petits. Je ne vous cacherai pas ma suprise en apprenant certaines de ces méthodes : efficaces sans doute pour vider les petits nez pleins, quelque unes me paraissent aller à contresens de ce que nous allons vouloir apprendre à nos enfants pour qu’ils deviennent autonomes face à cette notion.

Je vous propose donc aujourd’hui la méthode que les services de pédiatrie utilisent pour moucher les enfants hospitalisés. C’est aussi celle que j’ai adopté pour mes enfants : chacun d’entre eux a su souffler dans un mouchoir avant 1 an, sans d’ailleurs que cela ne m’amène à arrêter les lavages de nez.

A la naissance, les pharmacies et supermarchés orienteront vos achats vers les petites doses de sérum physiologique de 5 ml de ce type :

A ce moment là, avant 3 mois en moyenne, cette dose va suffire. Vous allez mettre votre bébé allongé, visage sur le côté, le nez dirigé vers la table à langer, vous presser le petit flacon proche de l’entrée de la narine qui se situe vers vous, et le liquide ressort de l’autre côté si vous bébé est bien positionné. Si c’est un gros rhume, et que ce lavage de nez n’est pas proposé à titre préventif, vous allez tourner votre bébé sur l’autre côté, et réaliser la même action dans l’autre narine.

A partir de 3/4 mois
Passés les tout premiers mois, cette dose de 5ml n’est pas suffisante, et la position proposée peut tout à fait évoluer.
Vous allez demander en pharmacie un flacon de serum physologique (500ml ou 1L) et une seringue + aiguille. A savoir, vous pouvez aussi tout à fait fabriquer vous-même votre serum physiologique comme décrit ici :« comment réaliser soi-même un sérum physiologique ? »
Vous plantez l’aiguille dans le flacon que vous placez à l’envers et remplissez votre seringue de 10CC. Vous veillez à ne pas laisser de bulle d’air dans votre seringue pleine de serum physiologique.
Ensuite, mettez votre enfant assis sur la table à langer, et placer son dos contre vous, un lange autour de lui, comme un grand bavoir. Basculer sa tête légèrement en avant – invitez le à regarder son ventre- et apposez le bout de la seringue proche d’une des narines puis injectez relativement vite la moitié du serum physiologique de la seringue. Puis même chose dans l’autre narine.
Avec le lange recouvrant votre enfant, recouvrez son nez comme si c’était un mouchoir, puis comprimez doucement plusieurs fois de suite les narines de votre enfant.
Quand il grandit, est en mesure de vous regarder (à 6 mois ?), mimez le souffle par le nez, bouche fermée, et verbalisez « tu souffles ? ».

A quelle fréquence ?
Si votre enfant est enrhumé, un lavage s’impose avant chaque repas (après, vous risquez de déclencher des vomissements, et surtout, le réaliser « avant le repas », va aider votre enfant à manger de manière plus satisfaisante).
Si votre enfant n’est pas enrhumé, un lavage par jour, avant le coucher est souhaitable.

Précautions à prendre ?
Veillez à ce que le sérum physiologique ne soit pas trop froid, afin de limiter les éventuels désagréments ressentis par les enfants.
N’injectez pas trop lentement le sérum physiologique. Il faut que l’impulsion permette d’envoyer le sérum avec suffisamment de puissance pour qu’il puisse retomber par l’aure narine.
Le menton de votre enfant doit être collé contre sa poitrine presque, afin que le sérum ne coule pas dans sa gorge. Si tel était le cas, pas de drame, mais c’est évidemment peu agréable pour l’enfant.

Réactions des enfants.
Pas de doute, au départ, aucun enfant ne ressent cet acte comme étant « plaisant », et pourtant, en grandissant, ils le demandent volontiers et se plient au soin sans problème tant celui-ci les soulage efficacement. Si la position assise est trop compliquée, remettez le allongé sur le côté en tenant son visage. Mais d’expérience, j’ai envie de dire qu’un enfant qui refuse le soin sera plus facile à contenir « assis », dos à vous, qu’allongé.

Apprendre à se moucher ?
D’une part, quand vous positionnez votre enfant pour ce lavage de nez, il va automatiquement fermer sa bouche, puisque sa tête bascule en avant et bloque l’ouverture de la bouche. Puis, comme à la suite, vous lui essuyez le nez en pressant ses narines, il va mieux sentir ses narines pour contrôler cette zone là, et souffler. Comme vous serez heureux qu’il souffle, voire vous lui montrerez comme il a bien soufflé dans le lange, il recommencera la fois prochaine. Peu à peu, même sans le sérum, il saura souffler avec son nez dans le mouchoir.

Jusqu’à quel âge ?
Jusqu’à 6 ans ? pourquoi pas… Jusqu’à l’âge où les rhumes n’envahiront plus son quotidien. Sachez que même en sachant se moucher, le lavage de nez sera tout de même très efficace pour l’aider à soigner ses rhinites.

Avec un nez bien soigné, vos enfants éviteront quelques otites, auront un cadre ORL adapté pour prendre leur repas
= auront un message auditif moins « brouillé »/ plus stable,
= sentiront bien -odeurs-,
= ressentiront bien les sensations en bouche, ce qu’ils déglutiront,
= contrôleront mieux à terme ce carrefour gorge / nez qu’il faut maîtriser tant pour se moucher, que pour souffler sur le bougies du gâteau, … et pour parler, mâcher, avaler…

Retenez aussi qu’un nez dont on prend soin participe à l’équipe ORL.

Pour ceux et celles qui voudraient un peu mieux comprendre des histoires de nez qui coulent, place à la vidéo !
« comment soigner un nez bouché »

A présent que vous avez pris connaissance de l’importance du mouchage chez les enfants, racontez dans les commentaires vos anecdotes, vos façons de faire, vos astuces personnelles susceptibles de nous aider à lutter contre « les nez crottés » 😉

13 commentaires

Bonsoir,
je suis médecin géréraliste, j’ai 36 ans
je recommande +++++le mouchage et le lavage de nez !
et pour preuve, je me l’applique également, rien de tel pour passer l’hiver sans me laisser contaminer !!

Article tres interessant merci! Et que pensez-vous du mouche bébé par aspiration? J’utilise cela pour mon bébé de 4 mois, et complémente avec le lavage de nez.
Quoi qu’il en soit, avec les deux méthodes, il hurle … Pas facile !

Nathalie,
Je viens de répondre dans l’article suivant : « Comment apprendre aux enfants à se moucher ».
Donc, si tu as un choix à faire sur la méthode utilisée pour le faire râler : choisis la seringue 😉
La question que je me pose : pourquoi ces mouche bébé existent ils… ca me laisse perplexe. Mais rassure toi, j’en avais acheté un avant de découvrir la technique des professionnels en pédiatrie…
Quoi qu’il en soit, je suis bien d’accord avec toi : pas facile !!! Quand ils sont tout petits on a l’impression de leur infliger une torture, mais… notre ressenti est certainement très exagéré, et adultocentré. Ce qui est important c’est de veiller à adopter une posture adaptée pour le bébé, afin qu’il n’avale pas de sérum phy au passage.

Merci pour ta réponse … Figure toi que mon bébé avale le peu de sérum phy que je lui mets quasi à chaque fois …
Concernant les mouche bébé, cela va bien pour nettoyer le nez en surface je dirai … mais c’est tout !
Je vais étudier ta méthode, merci encore!

Viens nous dire comment tu ressens les choses… dans quelques mois 🙂
Pour ton bébé, il avale un peu de sérum, ce n’est pas grave. Tu peux l’installer assis, buste penché en avant, ca permettra d’éviter ça. Sinon, en étant allongé (je trouve ça moins facile d’éviter la bouche, enfin tout dépend des enfants), il faut presque que la pointe de son nez soit en contact avec la table à langer… Mais pas de soucis, si il en avale… « pas de drame ». Ca ou du mucus… Tu as vu la vidéo ? Personnellement je ne me doutais pas que j’avalais de la morve à mon insu à longueur d’année ;-P

Je suis actuellement étudiante infirmière en 1ère année et je dois écrire un rapport d’étonnement par rapport au lavage de nez. Je voulais savoir si vous saviez pourquoi il faut allonger l’enfant et ne pas le mettre en position assise car celui-ci en position assise a beaucoup plus de chance de s’étouffer, merci de vos réponses

Bonjour Audrey
Je n’ai au contraire jamais dit qu’il fallait allonger l’enfant pendant un lavage de nez.
Aurais je mal compris ta question ?
Elisa

En fait moi dans mon lieu de stage qui est la crèche, ils pratiquent le lavage de nez en mettant l’enfant en position allongé et je me demandais si c’etait obligatoire de mettre l’enfant allongé ou si on peut le mettre assis pour éviter notamment qu’il s’étouffe

Salut elisa! Merci pour ce bel article que je ne découvre que maintenant mais que je vais vite mettre en application avec mon pti loup… Bientot 1 an et j’en bave++ pour le moucher! Et depuis qqls temps, c’est bouche ouverte tout le temps et Bavage++ :-/ certes les dents travaillent beaucoup mais bon. Je m’équipe demain et je teste la position assise:-)

Bonjour Elisa, que penses-tu de cet outil? Rhino Horn junior, sorte de poire à lavement de nez. L’avantage est qu’on peut préparer le serum physio sur le moment (pas besoin de le conserver au frigo et de le jeter au bout de 72 h). Il semble simple d’utilisation
https://youtu.be/VKKzSYYKWfI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *