Skip to content

Outil orthophonique de guidance parentale en oralité

Outil orthophonique de guidance parentale en oralité published on 7 commentaires sur Outil orthophonique de guidance parentale en oralité

Outil orthophonique de guidance parentale

Présentation des Livrets de Guidante en Oralité
Voici un outil constitué de 15 fiches de guidance (3 livrets de 5 fiches), correspondant à 15 semaines d’activités visant à soutenir l’oralité alimentaire et verbale des enfants.

Cet outil a été pensé pour des enfants à partir de 12/18 mois mais peut se proposer pour des enfants plus grands.

Répétées régulièrement dans le quotidien, les activités proposées vont soutenir le développement de l’oralité alimentaire, ou le stimuler quand certains événements de la vie de l’enfant viennent l’entraver (naissance prématurée, nutrition entérale, hospitalisation, handicap, …).
Un enfant présentant un trouble de l’oralité, quelle qu’en soit l’origine pourra donc être ainsi soutenu grâce à l’investissement plus spécifique de la famille auprès de l’enfant.

***

Objectifs
Pourquoi cet outil de guidance parentale ?
–  les familles sont les intervenants les plus précieux pour stimuler au plus juste leur enfant.
–  toute prise en charge touchant au développement mérite fréquence et cohérence des activités, et que les parents sont les mieux placés pour les proposer
–  le développement est une histoire de tricot entre les aiguilles de l’environnement et « l’équipement » neurophysiologique de l’enfant.

Les 8 clés de l’outil
1 – la plasticité cérébrale : plus précoce est l’intervention, plus efficace elle est. Il parait capital d’intervenir tôt afin d’éviter les retentissements importants habituellement vus chez certains enfants avec des sélectivités alimentaires majeures, et un déséquilibre des apports nutritionnels qui ne sont pas sans interroger sur la santé des adultes qu’ils deviennent (obésité, anorexie, néophobie alimentaire de l’adulte, …)

2- l’intégration sensorielle multimodale : chaque sens est abordé, stimulé, au gré des semaines. Si un sens est « visé », il s’appuie toujours sur d’autres entrées sensorielles et sur des émotions / affects « positifs » avec le parent afin que son intégration soit cohérente pour l’enfant.
La théorie de différents auteurs / professionnels tels que André Bullinger, Jane Ayres, LJ Miller, Isabelle Barbier (pour n’en citer que quelques uns), constituent le fil conducteur de cet aspect développé à travers les activités proposées.

3- la communication : l’outil favorise la communication autour de l’alimentation afin que les enfants touchés par des troubles de l’oralité et tardant à entrer dans le langage oral (ce qui est fréquent) puissent exprimer par d’autres biais ce qu’ils aiment, n’aiment pas, cela, entre autre, pour éviter des troubles du comportement importants tels qu’il est fréquent d’en voir chez ces enfants.

4- les supports imagés proposés pour communiquer représentent une entrée visuelle qui va accompagner la compréhension que l’enfant va peu à peu poser autour de ce que ses sens codent lorsqu’il mange. Ils vont pouvoir permettre à certains enfants d’anticiper les repas, et de possiblement moins les appréhender. Les enfants porteurs d’autisme seront particulièrement aidés à travers cet aspect proposé.

5- un environnement porteur : les familles vont être invitées (et non contraintes puisqu’il s’agit chaque fois de « piocher » parmi les activités proposées) à offrir à leur enfant, peu à peu, un cadre favorisant l’accès à une oralité satisfaisante : partager des repas et leur préparation, accepter les doigts dans l’assiette voire le favoriser, …

6- une approche plus spécifique autour du sens du toucher, avec notamment des activités très progressives visant à désensibiliser les enfants qui présentent une hypersensibilité, notamment importante touchant l’accès au visage.

7- des fiches d’observations qui vont implicitement guider les parents sur les aspects fondamentaux du développement, et les rendre peu à peu experts pour stimuler leur enfant. Celles-ci rendues à chaque rendez-vous représenteront un support d’échanges actifs pour la prise en charge orthophonique.

8- Cet outil de guidance propose également de manière très implicite des situations qui vont amener les familles à cheminer auprès de leur enfant qui présente des difficultés alimentaires.

Quelle limite à cet outil ?
– les familles analphabètes ne peuvent l’utiliser puisqu’il s’agit d’un support écrit.

Vous trouverez des exemples de fiches proposées aux familles ici et

***

*** Pensez à télécharger votre livret juste après le règlement de celui-ci quand le lien s’affiche.