Skip to content

Reeducation orthophonique et Chewy Tubes

Reeducation orthophonique et Chewy Tubes published on 6 commentaires sur Reeducation orthophonique et Chewy Tubes

Reeducation orthophonique et Chewy Tubes.
Comment les utiliser et pourquoi ?

Cet article émane d’une demande intéressante apparaissant sur le dernier sondage proposé. Que faire avec les Chewy Tubes, comment les utiliser concrètement ?
Je vous propose de vous décrire ce que je fais avec les chewy tubes, mais avant de me lancer, je tiens à vous expliquer pourquoi en repartant dans quelques notions vulgarisées de développement qui appuient ma pratique au quotidien. Savoir pourquoi, vous permettra aussi sans aucun doute de développer vos propres idées et d’aller plus loin encore. Encore un article dans lequel les initiés en oralité ou en développement n’apprendront rien, mais le projet étant d’avancer tous ensemble vers ces prises en charge mal connues… rien d’étonnant à ce que je livre avec plaisir ce genre d’information.

Je m’excuse par avance auprès de ceux qui ne veulent que le « pratico-pratique »… Je ne peux m’y résoudre. Pour livrer ma pratique, j’ai besoin d’expliquer pourquoi je fais ainsi, parce que, tout bêtement, dans mon quotidien professionnel c’est ainsi que je procède (quitte à fatiguer certains…) : je m’interroge perpétuellement, et c’est par ce biais que je découvre quelquefois des astuces rééducatives.
Vous pourrez toujours sauter quelques lignes si « le pourquoi » ne vous importe peu…

Comprendre ce qu’on va faire et pourquoi on va le faire
Souvenez-vous de cette notion déjà abordée plusieurs fois à travers plusieurs articles : homonculus sensoriel et moteur fonctionnent ensemble. Le sensoriel précède le moteur au même titre que la compréhension précède l’expression en langage oral, vous me suivez ? Avec cette comparaison, je précise qu’ils s’entraînent l’un l’autre et que la répétition des schémas permet une maturation cérébrale qui va permettre de porter l’intégration des praxies, notamment en ce qui nous concerne, bucco-faciales (quoi que, celles-ci s’inscrivent dans un fonctionnement corporel global et non isolé comme il serait fâcheux de le penser).
Imaginez ce cerveau qui mature, avec les réseaux qui se créent en fonction de la stimulation sensorielle proposée puis répétée, cela, j’insiste, dans une cohérence des actions. Dans le développement normal, le bébé va devenir peu à peu expert dans un schéma moteur, schéma qui va amener un autre entraînement, qui répété va s’intégrer et ainsi de suite.
Dans le développement « perturbé / entravé », l’enfant rencontre une « contrainte », qui l’oblige à prendre un chemin plus long pour arriver au même résultat. Pensez à cette cheville qui vous fait mal, vous fait boiter, et vous amène quelques temps plus tard des douleurs cervicales. Certains vont parler de positions antalgiques qui retentissent sur d’autres parties de la chaîne musculaire. Pensez-vous qu’en visant le soin des cervicales, nous allons être efficace ? Oui… et non. Oui temporairement. Mais nous pouvons craindre une chronicité de la douleur si nous continuons de boiter par ailleurs.
Vous me suivez toujours ? Cet aspect est fondamental à percevoir pour identifier clairement ce que nous allons proposer aux enfants en matière de prise en charge bucco-faciale.
Continue reading Reeducation orthophonique et Chewy Tubes